Technique mixte avec résine

Il y a quelques années, de façon autodidacte, je me suis initiée à la technique mixte avec résine.  À l’époque, j’avais fait une vidéo démonstrative et l’avais publiée sur Youtube.
 
J’ai dernièrement eu un commentaire d’une dame qui semblait ravie de ma vidéo et me mentionnait qu’il n’y avait que très peu du genre en français.
 
Je dois avouer que sur le coup, j’ai trouvé le commentaire légèrement étrange. En effet, dans cette vidéo, je ne parle pas!  Seule une musique l’accompagne!
 
J’avoue que le titre et la description sont en français. Par contre, il n’y avait pas vraiment d’explication et de liste de matériel ou de quantité du matériel utilisé.  C’est en réalité ce que cette dame semblait rechercher.  Une vidéo explicative, en français, qui s’adresse aux débutants, et qui permet de connaitre davantage la technique, le matériel et la quantité utilisé.  
 
J’ai donc décidé de corriger le tir “après coup” et de rédiger ce billet de blog pour expliquer un peu la technique tout en faisant une liste des produits que j’ai utilisés.  Puisque cette création date de plus de 2 ans, je ne pourrai y aller autant dans le détail pour les quantités. En effet, je n’avais pris en note la quantité de produit, mais ça permettra d’aller plus dans le détail que la simple vidéo “musicale”.
 
 


Liste de matériel utilisé

Toile format galerie  (on aurait pu utilisé un canevas en bois ou MDF)

Modeling paste (pour texture)

Résine Colorant pour résine (j’ai utilisé de l’encre)

Heat gun

Chaluneau-torche

Gants de protection

Pensez également à avoir des vêtements appropriés.

Présentation de la technique

Cette création a été fait sur une toile format galerie. Un petit renforcement derrière la toile est nécessaire afin d’éviter que la toile se creuse sous le poids de la résine.   J’aurais également pu le faire sur un canevas en bois, plus léger, mais également plus cher.  Mes créations subséquentes ont été fait sur des panneaux de MDF (panneau de fibre à densité moyenne). Le bois ou MDF évite de devoir solidifier le derrière de la toile et permet d’avoir une surface plus uniforme où la résine glisse plus facilement.

On peu préparer la surface, mais ce n’est pas un essentiel compte tenu de l’épaisseur de la résine. J’ai remarqué que plus la surface est lisse et “brillante”, plus la résine aura tendance à glisser facilement sur le canevas. Aussi, il peut être intéressant de peindre le fond de notre toile dans les teintes qui sera utilisés en majorité et selon la transparence que nous souhaitons donner à la résine. Dans le cas de la présente oeuvre, de laisser la fond de la toile en blanc me permettait de mettre de l’avant le mélange des couleurs et la translucidité de celles-ci. À savoir: Si de la peinture ou texture est appliquée, il est très important qu’elle soit entièrement séchée avant d’appliquer la résine.

Il est également important de se munir d’un petit niveau pour s’assurer que le canevas soit bien au niveau. Cela évite que la résine coule dans un sens non désiré.

Une fois notre toile prête et notre matériel entièrement à notre disposition, on commence la préparation de la résine (claire).  Il s’agit de mélanger une part de résine et d’une part de durcisseur.  Vous pouvez consulter le mode d’emploi de votre résine. Généralement, il faut environ 3 minutes.  On mesure préalablement chacune des 2 parties dans des contenants différents. On les transvident ensuite dans un contenant plus grand et on mélange à l’aide d’un petit bâton de bois ou de plastique. Il faut régulièrement racler les bords du contenant afin de s’assurer de bien intégrer les parties ensembles.

Une fois la résine translucide bien mélangée, on peut la diviser dans des petits verres de plastiques, afin de la colorée.  Personnellement, j’ai utilisé des encres Liquitex qui sont fortes en pigments. On préparera ainsi chacune des couleurs que nous souhaitons intégrer dans notre oeuvre.

Une fois tout cela prêt, on laisse aller notre imagination et créativité en versant les différentes couleurs de résines sur la toile.

On peut utiliser un sèche cheveux ou un heat gun pour forcer les différentes couleurs à se mélanger.  Ils agiront des 2 façons. La force de souffle, obligera la résine à se déplacer. La chaleur, quant à elle, permettra de rendre la résine plus fluide, ce qui permettra un mélange plus facile des différentes couleurs. L’utilisation du chalumeau quant à lui, permet de faire ressortir le maximum de bulles d’air. On s’en sert, avec précaution, surtout vers la fin.

Une fois que l’oeuvre nous satisfait. On le laisse sécher, à l’abri de la poussière, pendant plusieurs heures (voir les instructions). Le temps peut varier en fonction de l’épaisseur et du taux d’humidité de la pièce.

La rédaction de ce billet de blog me donne envie de refaire plus régulièrement des œuvres en résine et faire la démonstration en vidéo. Auriez-vous envie que je produise plus régulièrement des vidéos permettant de voir les techniques?

Je serai aussi intéressée à voir vos œuvres. N’hésitez pas à partager les liens de œuvres dans les commentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *